Comme vous le savez, le contexte sanitaire actuel évolue tendanciellement de façon défavorable pour l’ensemble du territoire français, les Vosges ne faisant pas exception.
Par conséquent, le Gouvernement a publié, le 15 octobre, un décret classant l’ensemble du territoire national en état d’urgence sanitaire. Une modification du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de COVID-19, emporte dès ce vendredi 23 octobre à minuit les conséquences suivantes :

  • Tout rassemblement sur la voie publique de plus de 6 personnes est désormais interdit. Quelques exceptions sont toutefois prévues telles que les manifestations revendicatives (celles prévus au titre de l’article L.211-2 du code de la sécurité intérieure), les réunions à caractère professionnel, les rassemblements devant les transports en commun, les cérémonies funéraires, les visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle, les marchés, entre autre. Le décret précisera les exceptions à venir.
  • Interdiction des rassemblements festifs et familiaux dans tous les établissements recevant du public (notamment les salles des fêtes ou polyvalentes, les chapiteaux, tentes et structures), et plus globalement de tous les événements qui ne permettent pas le port du masque de manière permanente d’un part et au public de rester assis. Cette mesure va évidemment vous impacter sensiblement, tout particulièrement en ce qui concerne la location des salles communales. Les évènements festifs et familiaux prévus en cette fin de semaine peuvent toutefois se dérouler normalement, sous réserve du respect des mesures barrières initialement prévues.
  • En plus des mesures déjà en vigueur, les restaurants et débits de boissons devront respecter obligatoirement un espace libre d’au moins 1 m entre les chaises de tables différentes. Les tables des restaurants ne pourront accueillir que 6 personnes maximum. Les convives au sein d’une même table devront être espacés d’au moins 1 mètre. Un cahier de rappel devra être mis en place à l’entrée des restaurants et conditionnera l’accès à l’établissement. Les clients laisseront leurs coordonnées dans le cahier de rappel et le restaurateur mettra ce cahier à la disposition de l’Agence Régionale de Santé ou de l’assurance maladie en cas de déclenchement d’un contact-tracing.
    La réservation en ligne par internet ou par téléphone sera privilégiée afin d’éviter les regroupements devant le restaurant et il est recommandé aux restaurateurs d’organiser la circulation des clients à l’intérieur. Le restaurant devra afficher la capacité maximale d’accueil.
  • Dans tous les espaces clos dans lesquels un accueil assis est prévu (ERP de type X, PA, L, CTS, P (salles de jeux) et R), l’état d’urgence sanitaire impose la neutralisation d’un siège sur deux entre deux personnes ou groupes de moins de 6 personnes venues ou ayant réservé ensemble.
  • Dans les lieux accueillant du public debout et itinérant tels que les marchés couverts, les commerces de toute nature… la règle de fixation de la jauge de 4 m2, à l’instant T, par personne est imposée.
  • Dans les lieux de plein air accueillant un public assis, le respect d’un siège sur deux entre 2 personnes ou groupes de moins de 6 personnes venues ou ayant réservé ensemble doit s’appliquer également; la jauge d’accueil maximale reste fixée à 5 000 personnes.

Il en va de tout à chacun de faire en sorte de respecter ces consignes.